header hagen

Lukas Hagen violon
Rainer Schmidt violon
Veronika Hagen alto
Clemens Hagen violoncelle

Sans-titre-1

REPRÉSENTATION : FRANCE

« C’est comme une brise provenant d’une autre planète… »

Drehpunkt Kultur

Biographie

Dans la foulée des récitals donnés par « ces quatre instrumentistes salzbourgeois au plus haut niveau mondial », le public reste « plusieurs minutes dans une sérénité absolue d’esprit, conscient d’avoir été en présence d’un évènement exceptionnel », comme le décrit la presse musicale. Lors de ces occasions, les auditeurs « ne souhaitent qu’une seule chose : que la musique qu’ils viennent d’entendre ne s’arrête jamais ».

Lire plus

Dans la foulée des récitals donnés par « ces quatre instrumentistes salzbourgeois au plus haut niveau mondial », le public reste « plusieurs minutes dans une sérénité absolue d’esprit, conscient d’avoir été en présence d’un évènement exceptionnel », comme le décrit la presse musicale. Lors de ces occasions, les auditeurs « ne souhaitent qu’une seule chose : que la musique qu’ils viennent d’entendre ne s’arrête jamais ».
Ainsi, les mélomanes avertis ont eu maintes occasions d’avoir le plaisir de réécouter ce quatuor dans des « moments musicaux uniques et inoubliables » (Drehpunkt Kultur) au cours de la saison 2017/2018. Cette année, le Quatuor Hagen a dédié ses efforts à l’Opus 18 de Beethoven, ainsi qu’aux œuvres d’Anton Webern pour quatuor à cordes. Les quatre musiciens se sont concentrés également sur Debussy et Ravel, deux compositeurs français qui n’ont légué chacun qu’un seul quatuor à cordes à la postérité. Ils en ont exploré toutes les nuances de timbres, nous aidant ainsi à découvrir les trésors de musicalité que recèlent ces deux chefs-d’œuvre.

Cette saison, de nouveau, leur agenda de concerts les ont menés au Concertgebouw d’Amsterdam, où ils ont participé, en janvier 2018, à la Biennale des Quatuors à Cordes organisée pour la première fois par cette exceptionnelle salle de concerts. Ils ont également été invités à se produire au Festival de Musique de Schleswig-Holstein, et leur itinéraire comprenait encore une fois de grandes capitales de la musique classique comme Berlin, Londres, Francfort, Florence, Vienne, Munich, Hambourg et Paris. Le continent asiatique faisait également l’objet de leur périple musical, avec, entre autres, trois récitals à Tokyo.

Le précédent CD du Quatuor Hagen, où figurent les Quatuors K.387 et K.458 de Mozart, a été couronné par le Diapason d’Or et récompensé par un Choc de Classica Magazine. En Allemagne, l’enregistrement a reçu le Prix « ECHO Klassik 2016 » pour la meilleure interprétation de musique de chambre des XVIIe/XVIIIe siècles.
La saison 2017/2018 a vu la publication du tout dernier album du Quatuor Hagen, tant espéré, avec le pianiste Kirill Gerstein et des œuvres de Johannes Brahms, sur le label Myrios Classics.

La 30e saison du quatuor a été célébrée en 2011 avec la publication de deux nouveaux enregistrements parus chez Myrios Classics, avec des œuvres de Mozart, Webern et Beethoven d’une part, et des œuvres de Grieg et Brahms avec le clarinettiste Jörg Widmann d’autre part. Cette même année, le quatuor a été sélectionné comme « Ensemble Musical de l’Année » par le prix ECHO Klassik en Allemagne ; puis, en 2012, il est devenu membre honoraire du Konzerthaus de Vienne.

La carrière sans précédents du Quatuor Hagen a commencé il y a plus de trois décennies, en 1981. Jalonnées de prix obtenus à des concours prestigieux et marquées par un contrat d’exclusivité chez Deutsche Grammophon qui a produit près de 45 CD au cours de vingt années de coopération, les premières années ont été consacrées à l’élaboration d’un prodigieux répertoire auquel le Quatuor Hagen a donné son profil si caractéristique.
La coopération avec des personnalités musicales comme György Kurtág et feu Maître Nikolaus Harnoncourt n’est pas moins importante pour le Quatuor Hagen que les concerts donnés avec des musiciens comme Maurizio Pollini, Mitsuko Uchida, Krystian Zimerman, Heinrich Schiff ou Jörg Widmann.

De Haydn à Kurtág, le répertoire de concert et la discographie du quatuor recouvrent la totalité de la musique pour quatuor à cordes. Le Quatuor Hagen cherche et cultive le contact avec des compositeurs de sa génération, et commande régulièrement de nouvelles oeuvres qu’il présente en première au public.

Pour de nombreux quatuors à cordes de la nouvelle génération, le Quatuor Hagen est un modèle de qualité sonore, de diversité stylistique, d’harmonie et de réflexion sur les œuvres et compositeurs de son répertoire.

En leur qualité de professeurs et de mentors au Mozarteum de Salzbourg et à l’Ecole Supérieure de Bâle et dans le cadre de cours internationaux d’interprétation, les membres du quatuor transmettent leur trésor d’expérience à leurs jeunes collègues.

Lukas Hagen joue un violon d’Antonio Stradivari de 1734 avec le soutien de Balthazar Soulier, Atelier Cels Paris.

Saison 2017/18

Facebook