Fayçal Karoui

REPRÉSENTATION : MONDE

« Fayçal Karoui dirige avec une fougue élégante et convaincue l’Orchestre philharmonique de Radio France, swingue et s’amuse dans de riches drapés sonores qui sonnent avec un glamour aussi voulu qu’indispensable. » Renaud Machart

Le-Monde-Logo-1024x227 copie

... Lire moins

Musicien complet, architecte et bâtisseur infatigable de projets riches, originaux et divers, Fayçal Karoui est invité à diriger des orchestres comme l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de France, l’Orchestre de l’Opéra National de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, l’Orchestre Philharmonique de Saint-Petersbourg, l’Orchestra Verdi de Milan, l’Accademia Santa Cecilia de Rome, le Brussels Philharmonic, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre Philharmonique de Liège, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre Symphonique de Québec.

En juillet 2013, il dirige l’Orchestre de Bordeaux Aquitaine et les Carmina Burana devant plus de 8000 spectateurs au prestigieux festival des Chorégies d’Orange qui le réinvite d’emblée pour un programme Bernstein-Gershwin en juillet 2016.

... Lire plus

Musicien complet, architecte et bâtisseur infatigable de projets riches, originaux et divers, Fayçal Karoui est invité à diriger des orchestres comme l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de France, l’Orchestre de l’Opéra National de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, l’Orchestre Philharmonique de Saint-Petersbourg, l’Orchestra Verdi de Milan, l’Accademia Santa Cecilia de Rome, le Brussels Philharmonic, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre Philharmonique de Liège, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre Symphonique de Québec.

En juillet 2013, il dirige l’Orchestre de Bordeaux Aquitaine et les Carmina Burana devant plus de 8000 spectateurs au prestigieux festival des Chorégies d’Orange qui le réinvitera d’emblée pour un programme Bernstein-Gershwin en juillet 2016.

De 2012 à 2014, Fayçal Karoui succède à l’excellent Yutaka Sado à la tête du légendaire Orchestre Lamoureux. Dès son premier concert au Théâtre des Champs-Elysées à Paris, l’orchestre et son nouveau directeur musical font sensation. Libération titre « Orchestre Lamoureux, mélomanes heureux ». Fayçal Karoui décidera de rendre à l’orchestre l’identité qui était la sienne lors de son prestigieux passé en orientant sa programmation vers une spécialisation dans le répertoire français et programme toutes les grandes œuvres qui ont été créées par l’orchestre tout au long du 20e siècle, tout en renouant avec la tradition de commandes à des compositeurs français. Avec Fayçal Karoui à sa tête, l’orchestre est invité à la Folle Journée de Nantes et à la Folle Journée de Tokyo. La direction du Théâtre des Champs-Elysées confie également à Fayçal Karoui la direction musicale de sa production de Pénélope de Fauré en juin 2013 avec Roberto Alagna, Anna-Caterina Antonacci, Vincent Le Texier et Edwin Crossley-Mercer.

Fayçal Karoui fêtait en 2015 ses 13 ans en tant que directeur musical de l’Orchestre de Pau Pays de Béarn où il est loué unanimement pour son remarquable travail. Il y insuffle une politique musicale en direction de tous et instaure une programmation ambitieuse où la musique nouvelle côtoie systématiquement les piliers du répertoire. Fayçal Karoui et son équipe font des miracles en quadruplant le nombre d’abonnés. Il fait venir à Pau les plus grands solistes et est invité avec cet orchestre dans plusieurs festivals en France (Roque d’Anthéron, Folle Journée, Festival Présences de Radio France,) Espagne, Italie.

En juillet 2006, Fayçal Karoui est nommé directeur musical du prestigieux New York City Ballet fondé par George Balanchine. Son travail est loué de toute part par une presse new yorkaise qui lui est unanimement reconnaissante d’avoir mis la musique au centre de cette prestigieuse compagnie de ballet. Il quitte le NYCB en 2011 pour se consacrer pleinement à ses deux orchestres français et sa carrière de chef symphonique.

Né à Paris en 1971, Fayçal Karoui obtient un premier prix de direction d’orchestre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. La bourse « Aida » lui permet alors de travailler comme assistant de Michel Plasson à l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, poste qu’il occupe jusqu’en 2002. Cette collaboration l’amène à diriger un large répertoire lyrique.

Fayçal Karoui a accompagné de nombreux solistes dont Nicholas Angelich, Steven Hough, Paul Meyer, Alexandre Tharaud, Bertrand Chamayou, Frank Braley, Xavier Philips, Alexander Ghindin, Natalia Gutman, Daishin Kashimoto, Nelson Freire, Gautier Capuçon, et des artistes lyriques comme Françoise Pollet, Nora Gubisch, Patricia Petibon.

disco_300
gallerie

« L’Orchestre a livré un concert exemplaire, rendant justice aux subtils alliages de timbres, à l’écriture virtuose pour les vents et à la transparence requis par la musique française. » Eric Dahan

Libération.svg
video2