Timothy Chooi

Timothy Chooi est représenté par Solea en general management.

“Timothy Chooi nous emmène d’emblée sur une autre planète. Le Canadien est un conteur… le final brillantissime et idéalement expressif déclenchant l’ovation debout prévisible depuis la première note.”

La Libre Belgique

Vidéos

Concours musical international Reine Élisabeth 2019

Finale

Orchestre national de Belgique
Hugh Wolff – chef d'orchestre
Tchaïkovski Concerto pour violon et orchestre en Ré Majeur op. 35

Joseph Joachim International Violin Competition Hannover 2018

Demi-finale - récital

Thomas Hoppe – piano
Saunders Hauch
Prokofiev Sonata for violin and piano in D major Op.94a
Dvorak Romance in F minor Op.11
Wienawski Scherzo Tarentelle Op.16
Kreisler Schön Rosmarin

“Timothy Chooi nous emmène d’emblée sur une autre planète. Le Canadien est un conteur… le final brillantissime et idéalement expressif déclenchant l’ovation debout prévisible depuis la première note.”

La Libre Belgique

Biographie

Le violoniste américano-canadien Timothy Chooi a suscité les éloges de la critique et du public lors du Concours Reine Elisabeth à Bruxelles en mai 2019, où il a remporté le Deuxième Prix. La Libre Belgique écrit alors à son sujet « Timothy Chooi nous emmène d’emblée sur une autre planète (…) un interprète d’exception, un être surnaturel débarqué ce soir sur la scène de Bozar » alors que Le Soir parle de « prestation époustouflante ». Il avait auparavant remporté plusieurs prix internationaux dont les Premiers Prix du Concours Joseph Joachim de Hanovre en 2018 et de la Schadt Violin Competition aux Etats-Unis. Cette même année, l’Académie du Festival de Verbier lui accordait le Prix Yves Paternot récompensant les jeunes artistes professionnels les plus prometteurs, ce qui lui vaut d’être programmé comme soliste dans l’édition 2020 du festival.

Timothy a été invité à se produire comme soliste par les meilleurs orchestres de son pays, le Canada (Orchestre Symphonique de Montréal, Toronto Symphony Orchestra, l’Orchestre du Centre National des Arts d’Ottawa, le Vancouver Symphony Orchestra...) ainsi que le Brussels Philharmonic dirigé par Stéphane Denève, l’Orchestre Philharmonique de Liège, le Auckland Philharmonia en Nouvelle-Zélande, le NDR Radiophilharmonie ou le Malaysian Philharmonic Orchestra.

Le violoniste américano-canadien Timothy Chooi a suscité les éloges de la critique et du public lors du Concours Reine Elisabeth à Bruxelles en mai 2019, où il a remporté le Deuxième Prix. La Libre Belgique écrit alors à son sujet « Timothy Chooi nous emmène d’emblée sur une autre planète (…) un interprète d’exception, un être surnaturel débarqué ce soir sur la scène de Bozar » alors que Le Soir parle de « prestation époustouflante ». Il avait auparavant remporté plusieurs prix internationaux dont les Premiers Prix du Concours Joseph Joachim de Hanovre en 2018 et de la Schadt Violin Competition aux Etats-Unis. Cette même année l’Académie du Festival de Verbier lui accordait le Prix Yves Paternot récompensant les jeunes artistes professionnels les plus prometteurs, ce qui lui vaut d’être programmé comme soliste dans l’édition 2020 du festival.

Timothy a été invité à se produire comme soliste par les meilleurs orchestres de son pays le Canada (Orchestre Symphonique de Montréal, Toronto Symphony Orchestra, l’Orchestre du Centre National des Arts d’Otttawa, le Vancouver Symphony Orchestra..) ainsi que le Brussels Philharmonic dirigé par Stéphane Denève, l’Orchestre Philharmonique de Liège, le Auckland Philharmonia en Nouvelle-Zélande, le NDR Radiophilharmonie ou le Malaysian Philharmonic Orchestra.

Parmi les événements marquants récents ou à venir pour Timothy Chooi, des débuts avec l’Orchestre National de Russie et Mikhail Pletnev, ainsi qu’avec le Deutsches Sinfonie Orchester de Berlin, des retours au Toronto Symphony Orchestra dirigé par Peter Oundjian, à l’Orchestre Symphonique de Montréal, au NACO d’Ottawa ou à l’Orchestre National de Belgique. En récital, outre ses récents débuts au célèbre Ravinia Festival de Chicago ou au Carnegie Hall, il se produira au Festival Menuhin de Gstaad, à Séoul, Philadelphie, Anvers, Hanovre ou Bruxelles.

Timothy Chooi est né en 1993 à Victoria au Canada et fait ses débuts en soliste à l’âge de 7 ans auprès de son frère Nikki, lui aussi violoniste, et du Victoria Symphony Orchestra. Il intègre le très prestigieux Institut Curtis de Philadelphie à 16 ans où il étudie auprès d’Ida Kavafian. C’est seulement quelques mois plus tard qu’il se produit pour la première fois auprès de l’Orchestre Symphonique de Montréal dans le concerto de Sibelius dirigé par Jean-François Rivest. Le quotidien montréalais La Presse parle alors de « miracle ». Au cours de ses études, il remporte le Prix EMCY au Concours International Yehudi Menuhin en 2014. Il poursuit ensuite ses études en master à la Juilliard School où il suit l’enseignement de Catherine Cho. Ses mentors incluent des figures telles que Pinchas Zukermann, Pamela Frank ou Patinka Kopec.

Timothy Chooi joue un Stradivarius Windsor-Weinstein de 1717, généreusement prêté par le Conseil des Arts du Canada.

Timothy Chooi exprime ses remerciements pour leur soutien au Conseil des Arts du Canada, à la Société Radio-Canada, la Sylva Gelber Foundation et la Victoria Foundation.

Lire plus Lire moins

Vidéos

Concours musical international Reine Élisabeth 2019

Finale

Orchestre national de Belgique
Hugh Wolff – chef d'orchestre
Tchaïkovski Concerto pour violon et orchestre en Ré Majeur op. 35

Joseph Joachim International Violin Competition Hannover 2018

Demi-finale - récital

Thomas Hoppe – piano
Saunders Hauch
Prokofiev Sonata for violin and piano in D major Op.94a
Dvorak Romance in F minor Op.11
Wienawski Scherzo Tarentelle Op.16
Kreisler Schön Rosmarin